J’ai toujours voulu me sentir utile à l’autre

Hello,

Cela fait un petit moment que je pensais à faire cet article, à vous parler de mon métier, celui que je fais depuis plusieurs années maintenant et qui me tiens beaucoup à coeur. Si vous lisez cet article c’est que vous me connaissez soit par le blog ou encore par les réseaux sociaux mais vous ne connaissez pas beaucoup de choses sur moi en y réfléchissant et je trouvais important de vous parler de ce que je fais tous les jours de la semaine et un week-end sur deux .

Depuis toute petite j’ai toujours été attiré par les métiers du social et de la santé, je pense que ça vient du fait que j’allais assez souvent au travail de ma maman qui est aide soignante et je me rappelle l’admiration que je lui portais et que je lui porte toujours d’ailleurs, cette aide précieuse qu’elle apportait aux gens, elle était et est toujours si dévouée que j’étais admirative de ce qu’elle faisait et que je rêvais de faire pareil, de lui ressembler. Je me rappelle avoir toujours eu cette envie de prendre soin des autres, je m’inquiétais toujours pour les autres plus que pour moi et j’ai toujours eu cette envie de me sentir utile. Quand j’ai eu l’âge pour passer mes concours d’aide soignante j’ai sauté sur l’occasion et je me suis présentée pour passer les oraux, j’étais dispensée de l’écrit ayant obtenu un Bep Carrières sanitaires et sociales. Et j’ai été REÇUE j’avais à cette époque 18 ans ! La formation a duré 10 mois rythmée entre stages & cours, je crois que cela a été ma plus belle année  » scolaire  » c’est une période de ma vie que j’ai beaucoup aimé et que je n’oublierais jamais ! 

Une fois la formation terminée, j’ai commencé à travailler à l’hopital dans un service de pneumologie, une très belle première expérience dans le monde de soignant qui m’a beaucoup appris même si je dois avouer que psychologiquement c’était très dur et que  dans les débuts je rentrais régulièrement chez moi en pleurs, le moral affecté par tous ces décès et la peur de ne pas être à la hauteur dans un service aussi difficile que celui-ci ! J’y suis restée au total 1 an et j’ai du quitter le monde de l’hôpital faute de poste à pourvoir !

Quelques temps après j’ai eu la chance de pouvoir obtenir un poste dans une maison de retraite, celle où je travaille actuellement ! J’ai sauté sur l’occasion, j’avais beaucoup aimé mes stages dans ce type de structure et celle-ci possède des unités sécurisées pour personne ayant des maladies avec des troubles congnitifs ( perte de mémoire ..) telle que la maladie d’Alzheimer pour vous citer la plus connue ! C’est un milieu que j’affectionne tout particulièrement, le contact est assez différent car les personnes sont très demandeuses et ont besoin d’une grande aide dans les actes de la vie de tous les jours mais notre rôle auprès d’eux est vraiment très intéressant pas facile psychologiquement et relativement lourd nerveusement car comme dans toute structure maintenant le manque de personnel se fait parfois sentir mais je n’ai pas envie de parler de ce sujet dans cet article je préfère vous montrez le côté hyper positif de cette profession !

En relisant le début de l’article je viens de me rendre compte que je ne vous ai même pas expliqué en quoi consiste le rôle d’une aide soignante pour les personnes qui ne connaissent pas forcément cette profession ou que très vaguement. L’aide soignant aide les patients dans les actes quotidiens telle que l’aide à la toilette à l’habillage et au déshabillage en gros tout ce qui concerne les soins liés à l’hygiène, l’aide au repas si besoin, elle aide également la personne lors de ces déplacements pour faire large elle aide les personnes en manque d’autonomie ! Elle est en collaboration également avec l’infirmière c’est vraiment un gros travaille d’équipe ce qui me plait énormément ! 

On m’a souvent dit mais comment tu fais cela doit être difficile, alors oui certes c’est difficile mais après tout comme dans toute autre profession bon bien entendu il faut parfois avoir le coeur bien accroché, c’est pas facile de voir les gens dans la souffrance, perdre la tête, ne plus se rappeler… C’est également difficile d’accompagner les résidents parfois vers la mort, de voir les familles en souffrance et de les accompagner dans leurs deuils, mais je me sens tellement utile, même si parfois certaines familles ou résidents ne sont pas forcément reconnaissants ce n’est qu’une petite partie la plupart sont vraiment très reconnaissants à notre égard et on tisse vraiment un lien très particulier avec eux et même si il faut toujours garder une proximité on s’attache forcément c’est humain ..

Et puis malgré tout il y a des moments tellement joyeux, malgré leurs maladies, leur perte d’autonomie et la vieillesse qui se fait ressentir on rigole aussi beaucoup, on essaie de les divertir au maximum de prendre le temps de discuter et de partager avec chacun des moments privilégiés pour leur redonner un peu le sourire dans les moments difficiles ! 

J’avais vraiment envie de vous écrire cet article sur mon métier que j’aime énormément malgré parfois des moments de ras le bol, je me sens tellement bien dans cet univers qui est la personne âgée ! J’espère qu’à travers cet article je vous aurai au mieux éclairé sur cette profession … N’hésitez pas si vous avez d’autres questions je serai ravie de vous répondre ! 

 

 

 

 

 

8 commentaires sur « J’ai toujours voulu me sentir utile à l’autre »

  1. Merci pour ce bel article! Je n’ai malheureusement pas eu la même chance que toi, ce qui m’a poussé à me reconvertir.

    J’ai le diplôme d’Aide Soignante depuis 2014 et durant ma première année à travailler cela n’a été qu’enfer et harcèlement… Je suis tombée dans des structure où les petits nouveaux sont des moins que rien qu’il faut écraser au cas où qu’ils prennent notre place.

    Après maintes déceptions et violences psychologiques j’ai décidé de laisser ma blouse au placard et repartir dans un autre milieu.

    J'aime

    1. Hello,

      Je te comprends tellement c’est pas toujours facile c’est vrai je n’ai pas connue ce cas au travail mais pendant un de mes stages ou j’avais l’impression d’être vraiment une moins que rien … et c’est vraiment très dur !

      J’espère que tout va mieux pour toi dans ton nouveau travaille ! Merci pour ton commentaire des bisous.

      J'aime

  2. Très bel article ! C’est vrai qu’on en a parfois ras le bol par la fatigue mais depuis 33 ans j aime ce que je fais !! Jet ne sais pas ce que j aurais pu faire d autre. …

    J'aime

  3. Très bel article bravo à toi.
    Merci de t’occuper de nos « petits vieux » car ce n’est pas simple la vieillesse 😉
    Bonne journée
    Estelle….Une ancienne AS reconvertie en secrétaire médicale…reconvertie en TIM (j’arrête là promis 😉 )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s